Sélectionner une page
La plus grande leçon de slime au monde! Le Centre des sciences de Montréal réussit son GUINNESS WORLD RECORDS®

La plus grande leçon de slime au monde! Le Centre des sciences de Montréal réussit son GUINNESS WORLD RECORDS®

Le Centre des sciences de Montréal a réussi sa tentative officielle et fait son entrée dans le livre des GUINNESS WORLD RECORDS®.

Tenter d’établir un GUINNESS WORLD RECORDS® est une expérience hors du commun et extrêmement rigoureuse! Avec le Centre des sciences de Montréal et sa nouvelle exposition temporaire La science derrière les records du monde, 491 participants ont eu l’occasion de participer à la plus grande leçon de slime au monde!

Animé par le coloré chimiste, Yannick Bergeron, et réalisé en partenariat avec le Département de génie chimique de Polytechnique Montréal, le record a permis aux enfants et à leurs familles de comprendre la science derrière la slime et de fabriquer leurs propres slimes. Deux recettes scientifiques étaient fabriquées dans le cadre du record et tous les participants ont pu repartir avec leurs slimes faites d’ingrédients supérieurs et hors de l’ordinaire.

Cybèle Robichaud, directrice du Centre des sciences, raconte : « Mais quelle fierté! On peut maintenant dire que le Centre des sciences de Montréal détient un GUINNESS WORLD RECORDS®, ce n’est pas rien! Bravo à tous les participants et félicitations à toute l’équipe pour cet incroyable exploit. Avec ce record, on continue à faire notre marque en tant qu’institution scientifique, à inspirer les jeunes de partout et à stimuler un intérêt pour la science et les technologies ».

Les participants au record avaient aussi accès au Centre des sciences de Montréal pour toute la journée du 19 juin, incluant la nouvelle exposition La science derrière les records du monde.

Nouvelle exposition : La science derrière les records du monde

Pour la toute première fois au Québecdécouvrez la science cachée derrière les Guinness World Records® avec cette toute nouvelle exposition ! Percez les secrets derrière chaque prouesse, écoutez les témoignages des vainqueurs et tentez d’établir de nouveaux Guinness World Records®. Défiez vos amis, votre famille ou mesurez-vous aux autres visiteurs jusqu’au 5 septembre 2022 ! Cette exposition temporaire est une production de Science North, réalisée en partenariat avec Guinness World Records et Ripley Entertainment.

Au-delà des limites humaines fait aussi son arrivée au Centre des sciences de Montréal et permet aux visiteurs de découvrir le monde passionnant des sports extrêmes. Cette deuxième exposition met les visiteurs au défi de sauter, voler, plonger et grimper tout en explorant certaines des activités les plus risquées au monde. Plongez dans les défis auxquels ces athlètes passionnés sont confrontés et repartez inspirés pour repousser vos limites personnelles! 

En plus ces deux expositions offertes durant la saison estivale, le Centre des sciences offre aussi quatre expositions permanentes et deux films au cinéma IMAX® TELUS. C’est l’occasion parfaite pour découvrir la science en s’amusant avec toute la famille!

À propos du Centre des sciences de Montréal 

Avec plus de 700 000 visiteurs annuellement, le Centre des sciences de Montréal, une division de la Société immobilière du Canada, est un complexe dédié à la science et à la technologie qui se démarque par son approche interactive accessible à tous, et par sa mise en valeur de l’innovation et du savoir-faire des gens d’ici. Ses partenaires sont Telus, Volvo, Energir, Rythme 105.7 et La Presse.

SOURCE: Société du Vieux-Port de Montréal | Photo: De gauche à droite : Yannick Bergeron, chimiste et animateur du record, Cybèle Robichaud, directrice du Centre des sciences de Montréal, Claire Stephens, juge de Guinness World Records, Jason Robert Tavares, professeur au Département de Génie chimique de Polytechnique Montréal. (Centre des sciences de Montréal/Société du Vieux-Port de Montréal)

Laval prête à accueillir 130 000 visiteurs pour la 55e Finale des Jeux du Québec

Laval prête à accueillir 130 000 visiteurs pour la 55e Finale des Jeux du Québec

Après 2 ans de report, c’est avec fébrilité que Laval, fière ville hôte de la 55e Finale des Jeux du Québec, réserve un accueil chaleureux aux 130 000 visiteurs attendus du 22 au 30 juillet. Les compétitions se tiendront sur 14 sites dotés d’infrastructures sportives qui sauront impressionner à coup sûr les 3 300 jeunes athlètes venus de partout dans la province ainsi que leurs entraîneurs et accompagnateurs. Organismes et bénévoles sont pleinement mobilisés pour recevoir les athlètes comme les spectateurs, lesquels pourront célébrer les Jeux en profitant de la riche programmation sportive et culturelle offerte par la Ville et le Comité organisateur de l’événement.

« Nous sommes impatients d’accueillir tous ces visiteurs et de leur faire vivre une expérience inoubliable. Pour notre communauté sportive, recevoir un tel événement est aussi synonyme de legs immenses. Le passage des Jeux du Québec à Laval aura permis la création de nouvelles infrastructures sportives qui seront accessibles à l’ensemble des citoyens, en plus d’avoir un impact significatif sur le développement sportif de la population et de nos organismes. »

— Nicholas Borne, membre du comité exécutif, conseiller municipal de Laval-les-Îles et responsable des sports et loisirs

Cet été, vivez au rythme des Jeux du Québec

Profitant d’un accès gratuit à tous les sites de compétition, les spectateurs sont invités en grand nombre à célébrer l’accomplissement sportif et personnel des meilleurs jeunes athlètes du Québec. Du 22 au 26 juillet, place au premier bloc, avec l’athlétisme, le basketball, le baseball, la natation, le volleyball de plage et le cyclisme. Le deuxième bloc, qui se tiendra du 26 au 30 juillet, mettra en vedette les jeunes athlètes pratiquant le golf, le soccer, le softball, le tir à l’arc, le triathlon, le vélo de montagne et le volleyball. Les spectateurs sont également invités à vivre l’expérience complète en assistant aux cérémonies d’ouverture ou de clôture présentées les 22 et 30 juillet à la Place Bell.

« On prépare tout un spectacle aux athlètes et aux spectateurs! Ils s’apprêtent à vivre une reproduction à petite échelle de cérémonies à l’image de celles des Jeux olympiques. L’entreprise lavalloise Laser Quantum fera vivre une expérience immersive impressionnante avec un spectacle son et lumière qui en mettra plein la vue. Procurez-vous vos billets dès maintenant! »

— Alexandre Despatie, porte-parole de la 55e Finale des Jeux du Québec et animateur des cérémonies

Toute l’île palpite

Afin de rendre l’expérience encore plus divertissante pour les participants et les spectateurs, la Ville de Laval proposera une foule d’activités et d’animations culturelles gratuites sur plusieurs sites de compétitions. Tous pourront profiter d’animations loufoques, de performances d’échassiers, de numéros de vélo, de percussions et de danse, de la Bibliomobile, de jeux de société, d’activités technologiques du Studio mobile des Bibliothèques de Laval, d’une exposition sur l’activité physique mise en place par le Musée Armand-Frappier, de prestations sur des pianos publics, d’une série de reportages sur les athlètes par de jeunes reporters, et plus encore.

Bénévoles : le comité organisateur toujours en recrutement

Faites partie de la grande famille des Jeux en compagnie de 2 500 bénévoles passionnés, pour ainsi de vivre les compétitions d’une façon bien spéciale. Que ce soit pour quelques heures ou plusieurs jours, seul ou accompagné, vous ferez une contribution qui pourra faire une grande différence dans l’expérience que retireront les participants. Donner de votre temps, c’est permettre aux jeunes de vivre une expérience mémorable, en plus de faire rayonner la région lavalloise à la grandeur de la province. Postulez dès aujourd’hui, et soyez aux premières loges des exploits de nos athlètes.

Faits saillants
  • Parmi les legs, soulignons la nouvelle piste d’athlétisme du Stade Claude-Ferragne, au parc-école de l’Odyssée-des-Jeunes, l’aménagement de 8 nouveaux terrains de volleyball extérieurs au Centre sportif Bois-de-Boulogne ainsi que la mise à niveau de 3 terrains de baseball, de 2 terrains de softball et du plateau de tir à l’arc au parc Lévis-Paquette.
  • La venue de cet événement d’envergure a également permis de soutenir les organismes sportifs grâce à un plan de relance pour les associations et clubs sportifs lavallois et au programme Propulser l’espoir mis de l’avant pour favoriser le développement des athlètes lavallois à la Finale des Jeux du Québec.
  • Au total, l’événement devrait engendrer plus de 12 M$ en retombées économiques pour la région.
Renseignements additionnels

Pour connaître tous les détails de la 55e Finale des Jeux du Québec, dont les programmations sportive et culturelle, ou pour devenir bénévole, consultez le site Web des Jeux du Québec

SOURCE: Ville de Laval | Crédit photo : Maxime Riendeau

Une œuvre et un nouvel ambassadeur pour honorer la mémoire de Guy Lafleur

Une œuvre et un nouvel ambassadeur pour honorer la mémoire de Guy Lafleur

C’est avec fierté que la Fondation du CHUM dévoilait hier une œuvre d’art qui sera affichée au Centre intégré de cancérologie du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) en reconnaissance de l’importante implication de Guy Lafleur en soutien à la recherche sur le cancer.

C’est lors d’une cérémonie intime en compagnie de Martin Lafleur, fils aîné du célèbre numéro 10, de Danielle Fleury, présidente-directrice générale adjointe du CHUM, des docteurs Réjean Lapointe et Danielle Charpentier, de Me Marc Tremblay, président du conseil d’administration de la Fondation du CHUM, et de Pascale Bouchard, présidente et directrice générale de la Fondation du CHUM, que l’œuvre a été présentée.

« Cette toile intitulée Le Cinquantième But de Lafleur, réalisée par Serge Lemoyne, représente un souvenir tangible de la différence que M. Lafleur a su faire pour les personnes atteintes du cancer, notamment en étant porteur du Fonds Guy Lafleur de la Fondation du CHUM », mentionne Pascale Bouchard.

Un nouvel ambassadeur pour le Fonds Guy Lafleur

L’héritage du « démon blond » restera encore bien vivant puisque Martin Lafleur devient ambassadeur du Fonds.

« C’est un honneur pour moi de suivre les traces de mon père en soutenant une cause qui lui était si chère. Pour l’avoir vécu, je sais à quel point le cancer peut être un adversaire redoutable pour les familles touchées. En devenant ambassadeur du Fonds Guy Lafleur, j’ai la chance d’honorer la mémoire d’un grand homme, mais surtout de continuer à faire une différence dans la vie des personnes atteintes de cette maladie », affirme-t-il.

Le Fonds Guy Lafleur de la Fondation du CHUM a été créé au printemps 2021, et, à ce jour, un peu plus de 1,6 million de dollars ont été amassés pour soutenir la recherche en oncologie. Grâce au soutien des donateur·trice·s, un programme de médecine personnalisée a notamment pu être déployé.

« Le programme de médecine personnalisée en oncologie est une source d’espoir pour les patient·e·s atteint·e·s du cancer. Il nous permettra de révolutionner la prise en charge en adaptant les soins et traitements offerts à chaque individu. Ce fonds nous donne les moyens de façonner un avenir où les termes « incurable », « séquelles » et « effets secondaires » se feront moins présents », explique Dr Réjean Lapointe.

À propos de la Fondation du CHUM

La Fondation du CHUM, tout comme son centre hospitalier universitaire, est audacieuse et agile dans ses façons d’être et de faire. Elle permet au CHUM d’offrir des soins de santé spécialisés et surspécialisés exceptionnels à toute la population québécoise en finançant, grâce à l’appui de ses généreux donateurs, des projets structurants et innovants. Pour en savoir davantage sur la Fondation du CHUM : fondationduchum.com

SOURCE Fondation du CHUM | Photo: De gauche à droite& : Me Marc Tremblay, Président du Conseil d’administration de la Fondation du CHUM, Martin Lafleur, ambassadeur du Fonds Guy Lafleur, Pascale Bouchard, présidente et directrice générale de la Fondation de CHUM et Dr Mustapha Tehfe, hémato-oncologue au Centre hospitalier de l’université de Montréal (Groupe CNW/Fondation du CHUM)

La philanthropie de Québec, plus solidaire et engagée que jamais

La philanthropie de Québec, plus solidaire et engagée que jamais

Alors que la pandémie aurait pu porter le coup fatal anticipé à bien des organismes, force est d’admettre que le secteur philanthropique de Québec s’est distingué par sa résilience, sa solidarité et son engagement à réduire les iniquités dans la région. C’est dans cet esprit que près de 150 acteurs du milieu philanthropique de la région de la Capitale-Nationale ont enfin eu le plaisir de se réunir au Musée de la civilisation, le 9 juin dernier.

Sous la formule d’un cocktail de réseautage organisé par l’Association des professionnels en philanthropie (AFP) au Québec, en partenariat avec l’AFÉSAQ (tout récemment renommée Réseau Sancio) et l’Institut Mallet, les acteurs de la bienfaisance ont pu renouer avec ce contact humain, si important dans le secteur.

C’est en présence du conseiller municipal et membre du comité exécutif, David Weiser, lui-même très impliqué auprès du secteur communautaire depuis 2018, que les invités ont pu à la fois profiter de leurs retrouvailles, célébrer la culture philanthropique d’ici et ouvrir des pistes de collaboration face aux défis contemporains.

« Ce fut un honneur de participer à cet événement et de constater l’ampleur de l’esprit de collaboration entre les acteurs philanthropiques de la région de Québec. La pandémie nous a démontré la grande solidarité, la capacité de mobilisation et de soutien extraordinaire qui existe dans la région de la Capitale-Nationale pour aider nos organismes communautaires et les gens dans le besoin. Le travail n’est malheureusement pas terminé, mais je suis convaincu que les philanthropes sauront continuer leur travail si important. Il faudra nous montrer agiles, collaboratifs, et surtout, à l’écoute de nos organismes sur le terrain dans les prochaines années pour nous assurer que nous ne laissons personne derrière. » – David Weiser, Conseiller municipal – district du Plateau, Membre du comité exécutif, Ville de Québec

Au-delà du plaisir de se retrouver et d’apprendre, ces représentants d’OBNL, de fondations et d’organismes communautaires ont pu tisser des liens et déjà dessiner les collaborations indispensables pour continuer de palier aux vulnérabilités sociales toujours plus nombreuses et complexes.

L’exposition, Générosité. Droit au cœur, présentée au musée, était l’occasion idéale pour ce cocktail de retrouvailles. Consacrée à l’histoire de la générosité et aux gestes qui ont fait la solidarité québécoise, elle définit ce qui fait notre culture philanthropique et démontre également que le don est un élément fondamental à l’équilibre d’une société.

Citations

« Au-delà de se retrouver, un tel événement met en lumière la mobilisation, l’engagement et la force du secteur philanthropique de la région de Québec. Il s’agit d’une illustration tangible d’une communauté engagée et bien vivante qui s’affère à un objectif commun des plus louables : changer le monde par la philanthropie. Après deux années où les contacts humains furent restreints, il est exaltant d’enfin se réunir. » – Daniel H. Lanteigne, ASC, C.Dir., CFRE, CRHA, président du conseil de l’AFP au Québec.

« Renouer avec le plaisir d’échanger avec des gens de cœur, engagés en philanthropie, est inspirant et nous incite à poursuivre notre action avec l’ensemble des acteurs. L’exposition présentée nous en apprend énormément sur la culture philanthropique d’ici, sur la générosité et la solidarité qui ont toujours été au cœur de la socièté québécoise. Elle nous inspire également pour imaginer ensemble  les réponses adaptées aux vulnérabilités contemporaines. » – Jean M. Gagné, président du Conseil de l’Institut Mallet.

« Le nombre de personnes ayant participé à ce bel événement démontre l’importance des échanges et des interactions humaines pour tous les acteurs du milieu. Se retrouver face à face, après cet interminable arrêt, a permis de beaux moments de partage et de collaboration, deux valeurs très chères aux milieux communautaire et philanthropique . » – Bernard Couture, président du Conseil de l’AFÉSAQ-Réseau Sancio.

SOURCE AFP-Québec

Soirée de célébration de la gastronomie québécoise : les grands noms de l’industrie réunis pour l’essor du secteur

Soirée de célébration de la gastronomie québécoise : les grands noms de l’industrie réunis pour l’essor du secteur

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain tenait hier son événement de célébration du secteur de la gastronomie québécoise, codéveloppé avec La Table ronde, en collaboration avec le gouvernement du Québec. Pour l’occasion, plus de 300 invités étaient réunis afin d’entendre les leaders du secteur de la gastronomie s’exprimer sur l’art de la table au Québec, les synergies entre les établissements gastronomiques et les producteurs de niche, ainsi que les tendances qui marqueront l’industrie au cours des prochaines années.

En mai 2021, dans le cadre de « J’aime travailler au centre-ville », la Chambre et les représentants de l’industrie se sont mobilisés pour réaliser une étude sur l’importance du secteur pour notre économie, grâce à l’appui financier du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Les constats de l’étude Chefs et restaurateurs indépendants de la gastronomie québécoise : un levier pour la relance économique de Montréal et du Québec ont mené le ministère de l’Économie et de l’Innovation à soutenir la création de La Table ronde, un nouveau collectif de chefs restaurateurs et de producteurs de niche rassemblés pour l’essor et le rayonnement de la gastronomie d’ici.

« La soirée d’hier était importante. Cette mobilisation entre La Table ronde, le gouvernement du Québec et le milieu des affaires marque le début d’une collaboration prometteuse pour pérenniser les projets portés par le collectif. Les échanges de nos panélistes démontrent que le Québec et Montréal sont en bonne position pour renforcer l’industrie et continuer de se démarquer sur la scène internationale. Pour cela, la valorisation des métiers, une réglementation plus agile et des investissements en innovation sont nécessaires. La Chambre va poursuivre sa collaboration afin de soutenir cette industrie stratégique pour notre économie et notre identité », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Nos produits du terroir et le talent de nos chefs doivent rayonner à travers le monde. En rassemblant tout le gratin de la gastronomie québécoise au sein du collectif de La Table ronde, on réunit les ingrédients d’une recette à succès. Les saveurs uniques du Québec constituent une source de fierté et elles méritent d’être badigeonnées partout », a souligné Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional.

« L’événement de célébration de la gastronomie organisé par la Chambre est une reconnaissance attendue de l’importance du secteur pour l’économie de la métropole et du Québec. Les grands chefs et restaurateurs du Québec, qui ont pris la décision de s’unir autour de La Table ronde pour favoriser l’essor du secteur, saluent ce geste et invitent la communauté d’affaires à soutenir le mouvement », a déclaré Félix-Antoine Joli-Cœur, président et fondateur d’IdéesFX et secrétaire général de La Table ronde.

« Nous partageons l’enthousiasme et l’optimisme des chefs qui ont participé à notre grande soirée gastronomique. Ils sont unanimes : le potentiel de la culture culinaire québécoise est immense, notamment grâce à notre histoire unique, aux produits de notre terroir et à notre ouverture sur le monde et ses influences. C’est le début d’une dynamique transformatrice pour la scène gastronomique en favorisant la collaboration entre les acteurs clés de l’industrie », a conclu Michel Leblanc.

L’événement, animé par Stéphan Bureau, a proposé trois panels menés par des chefs québécois d’exception : Catherine Bélanger (Pinard & Filles, Pullman, Moleskine), Charles-Antoine Crête (Montréal Plaza), Daniel Vézina (Laurie Raphaël), Fisun Ercan (Ferme et Cuisine Bika), Frédéric Morin (Groupe Joe Beef), Graziella Battista (Graziella), Martin Picard (Au Pied de Cochon), Normand Laprise (Toqué, Beau Mont, Brasserie T, Burger T) et Sophie Allaire (La Belle Histoire).

Lors de ces discussions, les participants ont eu la chance de déguster un repas quatre services préparé par les chefs du célèbre restaurant gastronomique Laurie Raphaël. La Chambre a également annoncé la nomination de trois membres honorifiques de La Table ronde qui ont amorcé la transformation de l’industrie gastronomique québécoise : Jean-Paul Grappe, Champlain Charest et Marcel Kretz.

SOURCE: Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Nick Suzuki, repêché en tant que nouvel ambassadeur de la Fondation Asista, inaugurant la campagne « Un héros en chacun de nous »

Nick Suzuki, repêché en tant que nouvel ambassadeur de la Fondation Asista, inaugurant la campagne « Un héros en chacun de nous »

La Fondation Asista est fière d’annoncer que Nick Suzuki rejoint l’équipe à titre d’Ambassadeur officiel lançant ainsi la campagne « Un héros en chacun de nous »

Au travers de ses expériences professionnelles, il a pu témoigner des différents obstacles que peuvent vivre au quotidien les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale. Le jeune joueur de hockey des Canadiens de Montréal, amoureux des animaux, espère ainsi par sa participation sensibiliser et promouvoir la cause auprès du grand public.

La campagne « Un héros en chacun de nous » met de l’avant la force que représente les différents impacts que nous avons tous qui changent positivement des vies. Une initiative novatrice en partenariat avec Groupe Dilawri et Nutrience qui a pour but de soutenir la levée de fonds des activités de la Fondation et sensibiliser le public sur l’importance de sa mission.

Nous avons tous le pouvoir de faire une différence, soyons le héros de quelqu’un.

SOURCE Asista Foundation | Crédit photo: Asista Foundation, JP Castonguay

Les Printemps du MAC 2022 : un retour attendu couronné de succès au profit de la Fondation du MAC

Les Printemps du MAC 2022 : un retour attendu couronné de succès au profit de la Fondation du MAC

C’était le grand retour des Printemps du MAC, présentés par Banque Nationale vendredi dernier à l’Auberge Saint-Gabriel. Les billets se sont vendus en un temps record et ce sont plus de 800 convives qui se sont rassemblé·e·s lors de cette célébration de l’art contemporain ! La 14e édition de cette soirée-bénéfice, intitulée Hasard Bazar, a été couronnée de succès et c’est plus de 100 000 $ qui ont pu être amassés afin de soutenir le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC).

Ce fut un privilège pour la Fondation du MAC et le comité des Printemps de compter sur le précieux appui de Julie Snyder à titre de présidente d’honneur. Par sa passion contagieuse, elle a entre autres permis de faire rayonner le Musée auprès de sa communauté !

Une expérience surréaliste unique : Hasard Bazar

Reconnus pour leur ambiance festive spectaculaire, leur faune branchée et à l’avant-garde des tendances, célébrant la liberté d’expression et l’inclusion des genres et des styles, les Printemps du MAC ont été fidèles à leur réputation. Les participant.e.s de l’événement Hasard Bazar ont arboré des looks à la fois glam et surréalistes avec diamants, paillettes, masques, coiffures colorées et maquillages extravagants. De son côté, Julie Snyder a arboré un majestueux collier de la Maison Schiaparelli.

Sous la co-présidence de Francis Guindon (Quartz Co. et Want Les Essentiels) et Lysandre Laferrière (Magil Construction), la direction artistique de Nikolaos Lerakis (Duvernois) et la production et gestion d’événement d’Allison Forbes (Raisonnables), les participant·e·s en ont eu plein la vue ! L’événement immersif a permis aux convives de vivre des expériences inoubliables, dont un atelier créatif inspiré de l’exposition de Mika Rottenberg élaboré par le Musée, une station de retouche maquillage ornée de fleurs par Lancôme, partenaire beauté officiel de la soirée, et un grandiose photomaton onirique présenté par la Banque Nationale. Ils ont été plongé·e·s dans des décors fantasmagoriques où l’on ne distinguait plus l’hallucination de la réalité, et ce, dans des espaces tels le Purgatoire, la salle Atlantis et la salle des Rêves. Des personnages incarnés par des performeurs.es de Projet Sanctuaire ont créé la surprise et le mystère dans la foule grâce à leur jeu et en remettant des cartes énigmatiques pour faire déplacer les invité·e·s dans les différentes pièces de l’auberge. En plus des différents comptoirs des restaurants et des bars, les participants ont pu danser au son des DJs Mélodie Wronski, Julie Anne, The Neighbors, Guillaume Michaud et Kiari, en plus d’apprécier une performance d’opéra de Pierre Heault.

L’encan de la soirée, présenté par BLG, a connu un succès fulgurant et a permis d’amasser plus de 45 000 $. Il était possible de miser sur 34 lots dont ceux de 20 artistes canadien·ne·s. Les participant·e·s ont pu voir en exposition les œuvres de Frances Adair Mckenzie, Club de dessin Montréal, Lan Florence YeeDan Climan, Mati Contal, Mara Eagle, Berirouche Feddal, Maryse GoudreauPaul HardyXavier HarperClara Jorisch, Laurent Lévesque, Alexandra LevasseurSamuel Pasquier, Alexandre Pépin, Simon PetepieceJulie Roch Cuerrier, Édith Sévigny-Martel, Mégane Voghell et Tess Roby. Afin de soutenir les artistes, 30% de la somme récoltée par la vente des œuvres leur est remise. Pour une troisième année, l’encan a été commissarié par Erika Del Vecchio (Pierre François Ouellette Art contemporain).

« Le comité organisateur a mis sur pied, en trois mois à peine, la soirée la plus festive, fantaisiste et artistique à laquelle j’ai eu la chance d’assister. D’Ariane Moffatt à Catherine Brunet, en passant par Antoine Pilon, l’artiste de design textile Annie Legault, le créateur d’expositions Thierry-Maxime Loriot, de jeunes avocats, conseillers financiers, entrepreneurs et pigistes issus de divers horizons, tous ces gens partageaient l’amour de l’art actuel. La soirée des Printemps du MAC, sous le thème Hasard Bazar, était un rendez-vous entre le surréalisme et l’anticonformisme ! Les gens ont pu s’exprimer et s’affirmer à travers la créativité et la modernité de leur look. C’est un événement unique et le Musée d’art contemporain de Montréal est chanceux de pouvoir compter sur un jeune comité organisateur aussi investi. » – Julie Snyder, présidente d’honneur de l’événement.

« La soirée Hasard Bazar est sans aucun doute l’un des événements du Musée qui passera à l’histoire. Les invité·e·s, qui ont participé à la thématique vestimentaire avec brio, ont expérimenté un univers excentrique et théâtral, où prestations, activations, et expériences culinaires de haut niveau étaient mises en vedette. Un mot en est ressorti de la bouche de tous nos convives : mémorable. Merci au comité organisateur, à notre présidente d’honneur, aux généreux commanditaires, aux artistes de l’encan, aux divers talents et aux participant·e·s d’avoir rendu possible la 14e édition des Printemps du MAC. Je suis extrêmement fier d’avoir coprésidé l’événement de l’année – toute industrie confondue. » – Francis Guindon, coprésident de l’événement.

« Quel triomphe ! Bien que le comité de bénévoles des Printemps du MAC avait imaginé Hasard Bazar depuis 2019, ce n’est qu’au courant des trois derniers mois qu’une date a finalement été fixée pour la tenue de l’événement et que nous avons alors planché (sprinté !) sur l’organisation de cette soirée, en partant quasiment de zéro. Merci infiniment à tous nos partenaires et commanditaires qui ont accepté de participer à si courte échéance ainsi qu’à Julie Snyder, qui s’est lancée dans l’aventure en nous faisant entièrement confiance. Cette soirée était un rêve dont on se souviendra longtemps ! » – Lysandre Laferrière, coprésidente de l’événement.

Les Printemps du MAC

Créés en 2006, les Printemps du MAC rayonnent sous la gestion du Comité des Printemps du MAC, un groupe de jeunes philanthropes passionné·e·s par l’art contemporain qui se donne pour mandat d’organiser un événement unique avec une réelle valeur ajoutée pour les invité·e·s et de faire rayonner le Musée au profit de la Fondation du Musée d’art contemporain. L’événement, qui vise à sensibiliser les jeunes générations à l’art contemporain ainsi qu’à l’importance du rôle du Musée d’art contemporain (MAC) dans la conservation et la diffusion de ce patrimoine au Québec, au Canada et à l’international, contribue de façon directe à l’essor du Musée, puisque tous les profits de la soirée sont versés à la Fondation du MAC.

La coprésidence de la soirée était assurée par Francis Guindon (Quartz Co. et Want Les Essentiels) et Lysandre Laferrière (Magil Construction). La Fondation du MAC les remercie chaleureusement, ainsi que chacun·e des membres du Comité organisateur :

Shady Ahmad (Budge Studio), Ariane Bisaillon (Blake, Cassels & Graydon LLP), Virginie Bourgeois (Intact Lab), Alexe Corbeil-Courchesne (Blake, Cassels & Graydon LLP), Erika Del Vecchio (Pierre François Ouellette art contemporain), Allison Forbes (Raisonnables), David Gagnon (Power Sustainable), Olivier Lapierre (Relations publiques et relations de presse), Charles LeMay (Productions J), Nikolaos Lerakis (Duvernois), Emma Molson (Sotheby’s Art Institute), Marion Isabelle Muszyñski (Electronic Arts), Amélie Elizabeth Pelly (Association des radiologistes du Québec), Jessica Rosen (L’Oréal Paris) et Stéfanie Stergiotis (Linen Chest)

Remerciements

La Fondation du Musée d’art contemporain de Montréal tient à remercier chaleureusement Julie Snyder qui a généreusement accepté la présidence d’honneur et les partenaires de l’événement : tout particulièrement la Banque Nationale, présentateur des Printemps et grand commanditaire des événements de la Fondation. De plus, la Fondation remercie ses commanditaires : Printemps – Bombardier, HSBC, Lancôme, Equinox – BLG, Deloitte, Pur Vodka, Romeo’s gin, Sélection Fréchette et Solstice – Blakes, OPI x Élégenza. Merci également aux participant.e.s VIP : Banque Nationale, Blakes, Gowling WLG, Groupe Proaction, LCM avocats, Magil Construction, MoFAT Management, Charlotte-May Mondoux-Fournier et Productions J. La Fondation remercie également tous les partenaires biens et services de leur précieux soutien.

 

SOURCE: Musée d’art contemporain de Montréal | Photo: Le comité organisateur des Printemps du MAC et la présidente d’honneur de l’événement, Julie Snyder. (Groupe CNW/Musée d’art contemporain de Montréal)

Espace pour la vie présente Ailleurs au Planétarium Rio Tinto Alcan

Espace pour la vie présente Ailleurs au Planétarium Rio Tinto Alcan

Dans le cadre de la programmation 2022 d’Espace pour la vie, le Planétarium Rio Tinto Alcan est heureux de vous présenter Ailleurs, une spectaculaire expérience théâtrale immersive basée sur des visualisations scientifiques et des données authentiques provenant de missions de la NASA, de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA), de télescopes, de simulations sur superordinateur et de recherches menées par des institutions du monde entier.

Plongez au cœur de mondes lointains, de missions spatiales révolutionnaires et de scènes immersives spectaculaires illustrant l’évolution de notre système solaire. Raconté par la comédienne québécoise Leila Donabelle KazeAilleurs nous emmène dans un voyage exaltant qui révèle la nature étonnamment dynamique des mondes qui orbitent autour de notre Soleil et les conditions uniques qui rendent la vie sur notre planète possible.

Créé par une équipe primée de l’American Museum of Natural History de New York, composée de scientifiques, d’éducateurs et d’éducatrices, d’expert.e.s en visualisation scientifique, Ailleurs entraîne les spectateurs et spectatrices dans une aventure à travers le système solaire, depuis notre Lune et nos voisins planétaires Mars et Vénus jusqu’au-delà de la ceinture d’astéroïdes. Ils découvriront des mondes de glace et de gaz, comme Saturne et Jupiter, qui abritent des lunes et révèlent une météo active, des volcans en éruption et des océans enfouis.

Une ère d’exploration extraordinaire
Ailleurs célèbre les explorations menées par les plus proches substituts de l’homme : les explorateurs robotiques des 50 dernières années. Les spectateurs et spectatrices atterriront sur les mondes voisins du nôtre, et vivront des événements réels reconstitués, tels que l’atterrissage sur la surface grise et cratérisée de la Lune, la découverte des lacs de méthane liquide de Titan, lune de Saturne, etc. Des visualisations basées sur 13 années de données provenant de la sonde Cassini de la Nasa montrent aux spectateurs et spectatrices les impressionnants anneaux tourbillonnants de Saturne comme jamais auparavant.

En outre, le public rencontrera l’une des nombreuses lunes de Jupiter, Io, qui est l’objet le plus actif sur le plan volcanique dans le système solaire ; Europe, une autre lune de Jupiter dont la croûte glacée contient plus d’eau liquide que tous les océans de la Terre ; La comète 67P, un objet gelé qui voyage entre le système solaire interne et externe et que la sonde Rosetta de l’ESA a poursuivi pendant 10 ans ; et le paysage sec et poussiéreux de Mars, basé sur des cartes globales à haute résolution de Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA, Mars Global Surveyor et Mars Express de l’ESA.

Ailleurs

Bande-annonce

À l’affiche dès le 18 juin

Public : 7 ans et +

Durée : 25 minutes

Jumelé au spectacle animé Chroniques célestes

 

Pour connaître l’horaire des films.

SOURCE:  Espace pour la vie | Photo: Jupiter et Io / Crédit : AMNH (Groupe CNW/Espace pour la vie)

Le Théâtre de Verdure est de retour : Une programmation pour faire vibrer les soirées montréalaises avec des moments riches tout l’été !

Le Théâtre de Verdure est de retour : Une programmation pour faire vibrer les soirées montréalaises avec des moments riches tout l’été !

La Ville de Montréal est heureuse de dévoiler la programmation du grand retour du Théâtre de Verdure, au cœur du parc La Fontaine. Complètement revampé, ce grand théâtre en plein air est en parfaite harmonie avec la nature, la culture et le patrimoine. Avec ses 2 500 places, il redeviendra rapidement un incontournable pour des soirées mémorables au cœur de la métropole. Avec une programmation entièrement gratuite et rassembleuse, le Théâtre de Verdure nous invite à apprécier la ville en plein air, à travers son art et sa culture et ce, dès le 29 juin.

Des moments magiques tout l’été

Du 29 juin au 26 août, le grand théâtre du parc La Fontaine offrira aux Montréalais·es, aux visiteurs et aux touristes des aménagements urbains accueillants et verdoyants, ainsi qu’une programmation culturelle foisonnante pour faire de nos soirées d’été des moments inoubliables. Plus d’une trentaine de spectacles de musique, de danse, de cinéma et de cirque seront offerts gratuitement ; entrée libre, premier arrivé, premier servi!

Retrouvez la programmation complète du Théâtre de Verdure en ligne!

Voici un aperçu des temps forts de la programmation 2022 :
La grande soirée d’ouverture avec Ballets Jazz Montréal Le mercredi 29 juin à 20 h 30

On célèbre en grand la réouverture du théâtre et les 50 ans des Ballets Jazz Montréal avec des extraits de leur nouveau programme triple, Essence. Ce programme met en valeur l’ADN de la compagnie, avec une reprise de Les Chambres des Jacques d’Aszure Barton, qui est profondément physique, sauvage et magnifiquement humain, ainsi que la présentation d’une nouvelle création, We Can’t Forget What’s His Name d’Ausia Jones, qui se concentre sur les thèmes du temps, de la communauté, de l’isolement et de l’incertitude. Exceptionnellement, pour la soirée d’ouverture, réservez vos billets en cliquant ici.

Martha Wainwright Vendredi 22 juillet à 20 h 30

Martha Wainwright, l’auteure-compositrice-interprète sans compromis, fait un retour sur scène avec Love Will Be Reborn, son cinquième album inspiré des récentes années, teintées à la fois de solitude, de moments de clarté et d’une recherche d’optimisme. Une grande rencontre à ne pas manquer. Cet événement est présenté dans le cadre des Concerts Campbell.

L’ Orchestre Métropolitain Vendredi 15 et samedi 16 juillet à 20 h 30

L’Orchestre métropolitain fera souffler un vent d’espoir avec la Symphonie no 5 de Beethoven, l’une des œuvres les plus connues du répertoire et la Symphonie no 3 de Louise Farrenc, l’une des rares femmes compositrices de son époque à avoir obtenu la reconnaissance de ses pairs de son vivant. Les concerts seront dirigés par la cheffe d’orchestre invitée Mélanie Léonard. Cet événement est présenté dans le cadre des Concerts Campbell.

Les Grands Ballets Mercredi 24 et jeudi 25 août à 20 h 30

Ne manquez pas le grand retour de la troupe des Grands Ballets, sous la direction artistique d’Ivan Cavallari, dans un programme audacieux qui inclura des pas de deux de grands classiques et des créations contemporaines. Venez (re)découvrir le talent et l’éclectisme de près de 20 danseuses et danseurs de la compagnie reconnue internationalement, qui se produit pour une rare fois à Montréal.

Jérôme 50 Samedi 23 juillet à 20 h 30

Jérôme 50 nous offre une prestation unique de Hiérarchill, accompagné d’une chorale d’enfants et de l’invitée spéciale Marily Dorion. Enfant maudit qu’auraient pu avoir Richard Desjardins et Dédé Fortin,  Jérôme 50 nous propose un spectacle hors de l’ordinaire, ponctué de ses anecdotes aux finales inattendues, de son humour pince-sans-rire et de ses improvisations toujours justes. Un spectacle à la fois puissant, touchant et théâtral. Cet événement est présenté dans le cadre des Concerts Campbell.

100Lux Mercredi 17 août à 20 h 30

Creative Boost Battle de 100Lux nous propose une compétition de danse enlevante à ne pas manquer. En équipe de deux, les danseurs se mettent au défi à travers des échanges de freestyle sur de la musique spontanée initiée par un DJ. Dans la rencontre de différents styles : krump, hip hop, popping et locking, découvrez comment chaque danseur s’approprie le mouvement et la musique. Des juges détermineront les duos qui passeront à la prochaine étape, et ce, jusqu’à la grande finale!

I Musici de Montréal Vendredi 12 août à 20 h 30

Lors de ce concert joyeux, tout en légèreté et accessible, vous entendrez la musique qui accompagne les danses de plusieurs pays. De la marche autrichienne au tango argentin, des danses roumaines, hongroises, tsiganes et grecques à la valse viennoise, des ländler allemands au rigodon québécois, vous en aurez de toutes les couleurs et pour tous les goûts.

Cirque Kalabanté Mercredi 3 août à 20 h 30

Musique live époustouflante, acrobaties et danses vous attendent dans cette incursion  en terre africaine où les décors et les costumes rendent hommage à la diaspora guinéenne. Laissez-vous porter par les rythmes colorés inspirés par les voyages du metteur en scène Yamoussa Bangoura et découvrez l’authenticité de Kalabanté.

Une fenêtre ouverte sur le parc

Le Théâtres de Verdure représente un intermédiaire entre la nature et la culture, où la mise en scène du paysage appuie celle de la représentation scénique, tout en démocratisant l’accès à la culture.

Fermé depuis 2014, le théâtre a été modernisé en profondeur pour refléter l’identité et les valeurs patrimoniales du lieu, qui compte dorénavant des équipements scénographiques de pointe, adaptés à la représentation en plein air. L’amphithéâtre compte 1 700 places assises et 800 places sur la butte gazonnée. La scène extérieure, couverte et polyvalente, offre des espaces connexes adaptés pour les artistes et les techniciens.

Conçu par la firme d’architecture montréalaise Lemay, le théâtre met autant en valeur la scène que les paysages du parc La Fontaine. Grâce à ses façades ouvertes, le théâtre permet de tirer profit des différentes vues. À l’instar des grands théâtres en plein air du monde, le lieu est ouvert et accessible à tous, à toute heure du jour, 12 mois par année, afin que les usagers du parc puissent se l’approprier en dehors des événements culturels.

Un projet rassembleur pour Montréal

Le Théâtre de Verdure résulte d’une importante démarche de planification qui modernise et pérennise un des plus grands espaces de diffusion culturelle en plein air de la ville.

« Avec la population montréalaise, nous avons pris le temps de rêver l’avenir de notre parc La Fontaine. Nous avons pris le soin de partager nos idées pour demain, des idées inspirantes et un souhait : celui de protéger la nature du parc et d’assurer sa continuité. Je suis très fière du chemin parcouru. C’est grâce à des aménagements sensibles à la nature et au patrimoine que nous pourrons retrouver très bientôt le Théâtre de Verdure, le cœur battant du parc La Fontaine. Avec ses espaces publics verts, modernes et animés, notre théâtre propose un été vibrant à la population montréalaise et aux visiteurs! Je salue la mobilisation exceptionnelle des équipes de programmation et d’aménagement qui livrent cette programmation haute en couleur et diversifiée aux milliers de visiteurs qui sont attendus cet été »,  a déclaré la mairesse de Montréal,  Mme Valérie Plante.

« Notre Théâtre de Verdure reprend vie! Pour stimuler la vitalité culturelle de la ville, ainsi que pour soutenir les artistes, nous sommes fiers d’offrir une programmation humaine, accessible, gratuite, diversifiée et innovante. Avec plus de 30 spectacles, ce lieu exceptionnel sera pour les Montréalais·es, les touristes et les amoureux de culture une destination source de découvertes pour l’été », a souligné la responsable de la culture et du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Ericka Alneus.

« Nous sommes extrêmement fiers de ce théâtre en plein air, ouvert, visible depuis les gradins, mais aussi depuis le parc. La grande démarche de planification à laquelle la population montréalaise a intégré ses idées a permis la mise sur pied d’un Plan directeur contemporain et en harmonie avec la nature et avec le caractère unique de ce parc tant aimé. Bienvenue dans ce lieu qui est le nôtre! », a déclaré le maire du Plateau-Mont-Royal et responsable du développement économique et commercial au comité exécutif de la Ville de Montréal, Luc Rabouin.

Pour plus d’informations : https://montreal.ca/lieux/theatre-de-verdure

SOURCE Ville de Montréal – Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

Générosité record pour le 35e Téléthon Opération Enfant Soleil : 20 682 867 fois merci !

Générosité record pour le 35e Téléthon Opération Enfant Soleil : 20 682 867 fois merci !

Pour une 35e année, les Québécoises et les Québécois ont démontré la force de la solidarité lors du Téléthon Opération Enfant Soleil, diffusé à TVA en direct du Théâtre Capitole. Les enfants malades et leur famille ont reçu une puissante vague d’espoir et de réconfort des quatre coins de la province tout au long de la journée, qui a culminé à une somme record de 20 682 867 $.

« Encore une fois, grâce à l’immense générosité des Québécoises et des Québécois, et à la mobilisation de la grande chaîne de solidarité d’Opération Enfant Soleil, nous lançons un signal fort à tous les enfants qui traversent la maladie et à leur famille : nous sommes là. Tout le Québec est à leur côté. Grâce à tous nos efforts, nous allons pouvoir continuer de veiller à leur offrir les meilleurs soins possible, à créer dans nos hôpitaux des espaces de vie adaptés à leurs besoins et à équiper les centres hospitaliers en région afin que les enfants puissent être soignés près de la maison. En facilitant leur parcours médical, on leur permet de concentrer toute leur énergie sur une chose : leur guérison », souligne Jonathan Gendron, président-directeur général d’Opération Enfant Soleil.

Parce que les petits miracles n’arrivent pas seuls, soulignons l’apport inestimable de nos 17 Enfants Soleil, qui ont communiqué leur histoire inspirante aux Québécoises et aux Québécois, de nos 14 000 Parents Soleil, qui sont présents chaque mois, de nos 638 précieux partenaires, qui se mobilisent à la grandeur du Québec, des 120 membres de l’équipe de production, des 53 artistes et musiciens, de nos bénévoles, de l’équipe d’Opération Enfant Soleil et, surtout, des milliers de donateurs, partout en province, qui ont encore une fois répondu à l’appel. Le succès de ce 35e Téléthon n’aurait pas été le même sans l’animation extraordinaire d’Annie Brocoli, Maxime LandryAlain DumasAnick DumontetLouis-Georges Girard, Josée Lavigueur, Taïna Lavoie et Madame Labriski. Merci également à tous nos porte-paroles et collaborateurs, qui ont aussi contribué à cette 35e édition au cours des dernières semaines, dont Camille Dg, Eve-Marie Lortie, Arthur L’aventurier, Annie-Soleil Proteau et Félix-Antoine Tremblay.

« La générosité de tous les donateurs d’Opération Enfant Soleil fait une réelle différence dans la vie de nombreuses familles. Les dons vont vraiment dans les hôpitaux, pour financer l’achat d’équipements. Puis, ça construit des vies, Olivia en est la preuve. Du fond du cœur, merci ! » Jérémi Chartier, papa d’Olivia, 3 ans.

Afin de respecter les mesures de sécurité et de prévention mises en place, nous avons renouvelé, cette année, une formule hybride sans public, avec une portion en direct du Capitole de Québec, puis des segments préenregistrés. Grâce à la précieuse contribution de TELUS et de Thrio, nos 340 bénévoles, tout en restant dans le confort de leur foyer, ont été actifs à notre centre d’appel virtuel et ont pu recueillir les dons de milliers de généreux donateurs.

Le coup d’envoi du concours C’est trop grand, présenté par Familiprix, a également été donné lors du 35e Téléthon Opération Enfant Soleil. Ce concept simple sensibilise la communauté à l’importance de disposer des équipements adaptés aux besoins des enfants et contribue à faire rayonner la cause des enfants malades. En plus du premier prix, Familiprix remet 5 $ à la cause pour chaque vote et partage (jusqu’à concurrence de 5 000 $), et d’autres prix sont offerts par TELUS et Randolph. Pour connaître tous les détails et pour participer au concours, visitez le www.CestTropGrand.ca.

Merci à nos partenaires majeurs : Walmart, Costco, RE/MAX, Lowe’s Canada, Familiprix, Desjardins, Toujours Mikes, Aluminerie Alouette, Tuango, Flordeco, Groupe Banque TD, Couche-Tard, Opto-Réseau, TELUS, Chaussures POP, Club Piscine Super Fitness, Brick, TVA, Le Journal de QuébecLe Journal de Montréal et Rythme FM.

SOURCE: OPERATION ENFANT SOLEIL