Sélectionner une page

C’est le retour de la saison du bleuet sauvage qui connaît, depuis bon nombre d’années, une popularité croissante, autant pour son bon goût que pour ses bienfaits sur le plan économique et la santé. Les producteurs et productrices de bleuets sauvages du Québec vous invitent à faire le plein de la petite « perle bleue » fraîchement cueillie, que vous pouvez vous procurer dès maintenant aux quatre coins de la province, dans la plupart des kiosques et marchés publics ainsi que dans les magasins d’alimentation.

Plus petit et plus sucré que son cousin cultivé, le bleuet sauvage se trouve principalement au Saguenay-Lac-Saint-Jean, sur la Côte-Nord, dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches. Le Québec demeurant LA destination pour les vacances estivales cette année, ne manquez pas de vous offrir un séjour dans l’une de ces régions pour participer à la cueillette de bleuets sauvages dans les bleuetières touristiques ou en forêt. Une belle activité à faire en famille, qui encourage l’économie d’ici ! Pour planifier votre activité d’autocueillette, rendez-vous sur le site perlebleue.ca.

Bon au goût et bon pour la santé, sous toutes ses formes !

On ne peut parler du bleuet sauvage sans évoquer ses fabuleux bienfaits sur la santé. Plusieurs scientifiques à travers le monde s’intéressent de près à la petite baie au goût prononcé et à sa capacité à lutter contre les maladies et les troubles liés au vieillissement, tels les maladies cardiovasculaires, certains cancers et l’Alzheimer. On attribue notamment les vertus des bleuets sauvages à leur teneur en anthocyanes, un pigment qui lui confère cette belle couleur bleu foncé. Aussi, ils sont riches en fibres et en vitamine C, tout en ne procurant que 90 calories par tasse. Une portion quotidienne d’à peine 1/3 de tasse de bleuets sauvages (75 ml), frais ou surgelés, suffit pour bénéficier de tout leur potentiel !

Commencez votre journée avec la perle bleue

Êtes-vous comme les près de 60 % des répondants à un sondage1 qui ont indiqué que, durant le confinement, ils ont cherché à améliorer leurs habitudes alimentaires ? Voilà un truc : s’il y a un moment de la journée propice à la consommation de bleuets sauvages, c’est bien au petit-déjeuner. Pour vous soutenir jusqu’à midi, accompagnez-les d’une source de protéines.

Et comme le télétravail vous fait peut-être économiser du précieux temps après votre levée du lit, vous pouvez en profiter pour essayer ces trois recettes qui se préparent en un tournemain : bol-smoothie bleu, pancakes de blé entier aux bleuets sauvages et pouding de chia aux bleuets sauvages et à la noix de coco. Vous pouvez consulter ces délicieuses recettes au perlebleue.ca/recettes.

Pour obtenir plus d’informations sur les bienfaits des bleuets sauvages sur la santé et découvrir des recettes mettant en vedette la perle des p’tits fruits, consultez le site perlebleue.ca.

1Observatoire de la consommation responsable, École des sciences de la gestion de l’UQAM, avril 2020

SOURCE Syndicat des producteurs de bleuets du Québec (S.P.B.Q.)